Giallo Oscuro est un spectacle s’inspirant librement du scénario du film “Una Lucertola Con La Pelle Di Donna” de Lucio Fulci (1971) ainsi que de nombreux films du genre Giallo (Gialli) et de la longue tradition du film noir américain; la mise en scène de Christian Denisart crée l’illusion d’un film dont les musiciens voudraient être les acteurs tandis que les transcriptions de John Menoud et Benoît Moreau cherchent à inscrire la partition musicale dans une logique cinématographique. Les musiques originales et réarrangées de ce spectacle paraissent simultanément sous la forme d’un double vinyle sur le label genevois Les Disques Bongo Joe.

Ce spectacle met en scène une chanteuse, un chanteur et sept instrumentistes à travers un voyage singulier au cœur de la chanson italienne des années cinquante et soixante.

Extrait Giallo Oscuro vol. II


Il Grande Tantatore



Filiations

JUAN GARCIA ESQUIVEL, MARTIN DENNY, LES BAXTER, BERNARD HERMANN, KRZYZTOF KOMEDA, ENNIO MORRICONE, BRUNO NICOLAI, PIERO UMILIANI, EGISTO MACCHI, RIZ ORTOLANI, LUIS BACALOV, BURT BACHARACH, LUISA MARIA HERNANDEZ, LA LUPE, OLGA GUILLOT, JULIE CRUISE, ABRAHAM POLONSKI, JULES DASSIN, ROBERT SIODMAK, SAMUEL FULLER, BILLY WILDER, DAVID LYNCH, FRITZ LANG, JACQUES TOUNEUR, ROBERT ALDRICH, OTTO PREMINGER, JOSEPH MANKIEWICZ, HOWARD HAWKS, JOHN HUSTON, DARIO ARGENTO, MARIO BAVA, ALFRED HITCHCOCK, ELIO PETRI, MARTIN SCORSESE, GUY MADDIN, RICHARD FOREMAN, MARIA BEATTY, LOUISE BROOKS, IDA LOUPINO, LAUREN BACALL, GENE TIER- NEY, RITA HAYWORTH, JAYNE MANSFIELD, MARILYN MONROE, BARBARA STANWYCK, AVA GARDNER, YVONNE DE CARLO, GLORIA SWANSON, KIM NOVAK, BETTY GRABLE, GINA LOLOBRIGIDA, MONICA VITTI, LEA MASSARI, ISABELLA ROSSELLINI, FLORINDA BOLKAN, EDDA DELL’ORSO, LEAH BABEL

vendredi 17 février 2017

Giallo Oscuro, Bongo Joe Records, vol I, 2017
Giallo Oscuro, Bongo Joe Records, vol II, 2017
























Giallo Oscuro rend ainsi un hommage à cette période de l’histoire qui fut un âge d’or de la musique en Italie comme dans de nombreux pays. Un âge d’or qui doit beaucoup à la créativité et à l’inventivité de grands chefs d’orchestre, d’arrangeurs et de compositeurs tels que Bruno Nicolai, Riz Ortolani ou Ennio Morricone, à leurs audaces stylistiques et sonores, à la nouveauté de leur travail sur l’instrumentation et à leur art de l’orchestration.

Ce spectacle tente aussi de mettre en relief les nombreuses innovations musicales de l’époque qui annonçaient déjà la naissance de courants musicaux : des sonorités et des textures que l’on retrouve dans l’écriture de la musique contemporaine, la musique concrète, électro-acoustique, free-jazz, noise, rock.

Giallo Oscuro explore dans ce concert un répertoire constitué principalement de ballades – interprétées originellement par Mina, Rita Pavone ou encore Donatella Moretti – de chansons d’amour et d’arrache cœurs. Pour retravailler cette musique, les musiciens se sont basés sur leur expérience de la musique improvisée, de la musique écrite actuelle ou électroacoustique et ont intégré les univers sonores d’Ennio Morricone. Ils ont également formé un ensemble atypique qui privilégie la richesse sonore et la diversité stylistique : deux chanteuses aux origines musicales diamétralement opposées, trois multi instrumentistes à vents, l’électronique…

Le jeu de scène évoque le temps où les orchestres et les chanteuses évoluaient sur des plans différents, parfois en décalages, parfois totalement déséquilibrés et toujours avec une importante focalisation sur la voix, l’orchestre étant en retrait, presque caché.

La mise en lumière – qui prend la place de la mise en scène – fait ainsi écho à la grande tradition des chanteuses de boléro, de jazz ou de soul, telles des icônes intouchables, lascives, dominatrices, femmes fatales, comme un tableau vivant issu d’un film noir.

John Menoud

Aucun commentaire: